Touriste

L_COUNTER2

L_COUNTER_POC2:

L_COUNTER_ON: 7
L_COUNTER_DNES: 668
L_COUNTER_TYD: 2156
L_COUNTER_CELK: 2471553

L_PREKLADAC

L_PREKLAD (translations)

Czech English French German Italian Polish Russian Spanish

Navigation

Choix de langue

  • Česky
  • English
  • Deutsch
  • En français
  • Po polsku
expédier la page par e-mail

Contenu

Curiosités de la vallée Klopotovské

En passant par la vallée Klopotovské, nous trouverons beaucoup de beautés naturelles et de lieux historiques aussi.
Vallée Klopotovské
 
Les maisons en bois ont presque disparues et les habitations finissent au niveau du gîte forestier.
 
Vallée Klopotovské
 

Obůrky

Au-delà de la dernière maison de l'étroite vallée boisée se trouve une petite réserve de chasse qui abrite des sangliers ainsi que des volières avec des dindons sauvages et d'autres oiseaux puis, 300 mètres plus loin, vous pourrez voir une autre réserve du gros gibiers (chevreuils, cerfs).

 

Vallée Klopotovské
 
 
 
Le creux de diable

Čertova šlápota (L’empreinte du pied du diable)

n’est pas un lieu qu’il faut visiter à tout prix mais il fait partie du folklore de Nové Město. Si vous entrez dans la forêt et vous continuez à contre-courant du ruisseau Klopotovský – Bohdašínský, vous verrez bientôt au milieu du lit du ruisseau un bloc de pierre lisse avec un abaissement au milieu qui, avec un peu d’imagination, rappelle l’empreinte du pied du diable.

 
Le creux de diable

Čertova šlápota

La source du garde-forestier

50 mètres après le tournant du chemin touristique du tour de ville (marquage carré vert-blanc), vous trouverez sur votre droite une petite source très bien aménagée, appelée Source du garde-forestier.

 
Puits du forestier

Mertova díra (Le creux de Merta)

est une localité sous Bradle dans la vallée Klopotov du ruisseau Bohdašínský, c’est à trente minutes de Nové Město. Aujourd’hui, Mertova díra est enfermée derrière une porte solide dans un cadre en béton. Le minerai d’argent y a été découvert au 15e siècle ou plus tôt par le paysan Merta de Blažkov et il s’est mis lui-même à l’extraire.

Le creux de Merta

Il aurait tenu secret le lieu de la découverte et aurait vendu lui-même le minerai extrait. Mais il est aussi possible que le minerai ait été extrait par les anciens propriétaires, les seigneurs de Náchod – Dubá. Déjà au 16e siècle, l’existence de Mertova díra a été connue. L’extraction s’est probablement poursuivie plus tard. Le minerai était fondu directement au château de Nové Město. L’extraction a été interrompue par la guerre de Trente Ans et tout le lieu s’est dégradé. À l’époque de la guerre, la majorité de propriétaires ont quitté leurs maisons dans la ville avec les mineurs parmi eux.     

Merta

 

En 1783, les experts miniers de Kutná Hora ont été convoqués, ceux-ci ont déterminé que les premières fouilles ont eu lieu au 15e siècle. Leur datation a été appuyée sur le fait qu’aucune poudre à canon n’y avait été utilisée. Ils ont trouvé sur place de longues barres minières qui servaient à casser les rochers.

Selon les témoignages des miniers, ils ont trouvé non seulement de l’argent mais aussi les traces de l’or et ils ont vu que l’exploitation puisse être payante. Ensuite, il a été constaté que le minerai contient de la pyrite, de la sidérite, du quartz et de la galène avec dix pour-cents d’argent environ. Les deux associés, Josef Frinta et František Kodydek, ont obtenu le 6 novembre 1783 le certificat d’extraction. 

Une corporation de miniers de Saint Jean de Nepomuk a été créée et l‘extraction a pu commencer. Les espoirs n’ont pas été accomplis. Le contenu du métal dans le minerai était plus faible et les frais généraux dépassaient les rendements. La corporation s’est désintégrée et deux ans après, l’extraction a été arrêtée. 

 
Klopotovský brook

Le creux de Merta ne doit pas être le seul but de votre promenade. Si vous continuez, vous vous retrouverez "Na mlejništi“. Au 16e siècle, un moulin en bois était ici – il appartenait à la cour de laboureurs Blažek.

Au-dessus du moulin, nous pouvons trouver la Fosse de loup dans laquelle on captait les loups. Le dernier loup y a été capté en 1826.

Ensuite, la forêt se déjoint, une prairie apparaît et sur la pente gauche, il y avait une allumelle. Mais plus personne ne brûle du charbon ici. Le ruisseau  Slavoňovský se jete dans le ruisseau Bohdašínský. Ensuite, à contre-courant, le ruisseau Bohdašínský est alimenté par le ruisseau Vanovka. Dans ces lieux, il y a une colline appelée Lógr.

Pendant la guerre silésienne en 1745, certaines actions militaires de pandours autrichiens étaient entreprises justement dans la vallée Klopotovské. Ensemble avec les côtes en direction de Slavoňov, la vallée a reçu le nom "Bochmánky". Les pandours y préparaient du pain – „bochánky“ ce qui signifie „les petites miches“ en tchèque. Et comme ils préparaient du café – la colline sans nom a reçu sa dénomination selon le marc de café (ce qui est „lógr“ en tchèque). L’explication du nom Bochmánek semble logique mais il existait déjà auparavant. Quand quelques dizaines d’années avant, l’empéreur  Josef II rentrait des Monts Orlické à Dobruška, il a prononcé dans ces lieux une phrase adressée aux Prussiens : "Il nous ont pris le jardin, seule la clôture est restée."

Ensuite, on y trouve le Rocher de Vaněk - la petite grotte sous le rocher. Les Tsiganes, plus tard les campeurs ou les pionniers y campaient parfois.

Lorsque vous partez du confluent de deux ruisseaux à contre-courant du ruisseau Slavoňovský, vous arriverez juste devant le petite église de Slavoňov.

 

GPS: 50° 20′ 19.795″N  16° 9′ 58.613″E

visualiser dans la carte

Categorie

Adresse


Nové Město nad Metují